Categories: Nouvelles Leave a comment

6/8/2017 – Texte de la prédication (par le pasteur Hartman Out)

Thème: en en paix (quatrième loi fondamentale de la vie)

Que le Dieu de la paix vous conduise lui-même à une sainteté totale, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irréprochable, lors du retour/de la présence de notre Seigneur Jésus-Christ! 

1 Thessaloniciens 5, 23

 

Pour être en paix en soi, chers amis, chers frères et sœurs, pour avoir la paix en soi, pour faire la paix en soi – il faut distinguer trois choses, à savoir :

1 – Dieu, le Dieu biblique, est le Dieu de la paix, puis deuxièmement, 2 – C’est Lui qui nous rend intègres quant à notre corps, esprit et âme. Donc grâce à Lui tout notre être, notre identité est en balance ET puis troisièmement : 3 – Nous profitons alors d’une confiance pure quand nous nous retrouverons (ce jour va venir) quand nous nous retrouverons devant Jésus-Christ

Pour être en paix en soi, pour avoir la paix en soi, pour faire paix en soi, il faut reconnaître ceci 1 – Dieu, le Dieu biblique, est le Dieu de la paix

Nous connaissons tous ce mot hébreu, biblique pour la PAIX. C’est SJALOOM. En hébreu moderne, quand on rencontre quelqu’un, quelles sont les premières paroles ? On demande :  comment vas-tu ? et l’on dit alors en hébreu: mah sjeloomkha ? littéralement : mah – quoi, sjeloom -paix, kha – de toi (masculin) quoi ta paix ? Et quand on s’adresse à une fille ou une femme, il y a un léger changement: on dit : mah – sjeloomeekh ? mah – quoi, sjeloom – paix ? eekh – de toi (féminin).

Quand il y a plusieurs personnes : on dit : sjaloom lakhem ! Paix pour vous. En arabe : as-salaam Aaleikum….

En d’autres termes, SJALOOM/SALAAM – est vraiment une notion fondamentale. Il s’agit bel et bien de notre bien-être. J’en parlerai plus tard au deuxième point.

Le premier point concerne le Dieu biblique.

Il est marqué dans notre texte qu’il est le Dieu de la paix, en hébreu : elohee ha-sjaloom. C’est une des caractéristiques de Dieu.

 

J’oserais même dire : c’est une des premières caractéristiques de Dieu.

Entre nous, la première chose à dire, à demander c’est : quoi ta paix (ma sjeloomkah/-eekh) ET

mais quand nous nous adressons à Dieu, la première chose à dire devrait bien être :

O Dieu, Dieu de la paix !  

Il s’agit de l’identité pour ainsi dire, de Dieu ..  Nous n’avons pas le droit de faire des images statiques et rigides de Dieu. Qui sommes-nous dans cet immense univers pour pouvoir déterminer si Dieu existe, comment Il devrait être et comment il se comporter ? Nous nous prenons pour qui, nous ? Mais quand même : Dieu est le Dieu de la paix. C’est fondamental. N’oublions jamais ça. Et Sjaloom veut dire tout court : ce qui est complet, ce qui est harmonieux, ce qui est la manifestation de la vraie nature des choses, sans façades, sans hypocrisie, ce qui est authentique et vrai …

L’apôtre Paul écrit quelque part : Dieu n’est pas un Dieu du désordre mais de la paix. 

La paix n’est pas l’absence de désordre ou de la guerre, NON : la paix est la présence de l’harmonie, du bien-être, du bonheur. Dieu est un Dieu de la paix : ça veut dire– Il en est la source  Il donne de ce qu’Il est avant tout : paix, sjaloom …. c’est le point de départ de la foi chrétienne … Maintenant nous comprenons pourquoi Paul a écrit au verset 17 : « Priez sans cesse … ».

Il n’a pas voulu dire : parlez, parlez constamment à Dieu, que vos lèvres bougent presque visiblement en silence en quelque sorte. C’est impossible. Mais quand vous étiez, quand nous sommes amoureux de quelqu’un – nous pensons sans cesse à cette personne. Il y a quelque chose en nous qui nous rend heureux, ou peut-être malheureux puisque c’est un amour impossible.

Pourtant même quand nous conduisons la voiture, quand nous faisons notre travail habituel, quand nous sommes occupés – il y a sans cesse quelque chose en nous, cet état amoureux, cet humeur constant positif ..

Pour être en paix en soi, pour avoir la paix en soi, pour faire paix en soi, il faut savoir ceci :

 Dieu, le Dieu biblique est le Dieu de la paix

Puis deuxièmement : C’est Dieu qui nous rend intègres : corps, esprit, âme. Grâce à Lui tout notre être est en balance. (Lire 1 Thessaloniciens 5, 23). Nous avons une identité stable … « Comment vas-tu (ma sjeloomkah/-eekh) » se rapporte à notre corps, esprit ou âme. Si tu as terriblement mal à la tête. Tu répondras : « je ne vais pas bien ». Alors le corps est en déséquilibre.

Si tu es plein de haine puisqu’au travail ton chef a été très méchant avec toi, si tu as envie de l’étranger et tu n’arrives plus à t’endormir – Tu répondras « je ne vais pas bien ». Alors et l’âme et le corps sont en déséquilibre. Si tu te sens seul et tu commences même à douter de l’existence de Dieu, s’il prend vraiment soin de toi, est-ce qu’Il sait vraiment combien de cheveux j’ai sur la tête comme Jésus l’a dit une fois — alors ton esprit n’est pas en balance. Vous comprendrez que corps, âme et esprit sont des choses que nous pouvons distinguer mais difficilement séparer cent pourcent. Pourtant quand j’ai vu pour la première fois un corps mort, ma grand-mère, la mère de mon père – j’ai vraiment vu sa poitrine bougeait encore un peu. En même c’était évident : l’esprit est parti. La vie, l’esprit, l’âme – disparues.

Dieu nous rend intègres quand nous réalisons que Dieu est la source de la paix. Voilà pourquoi il faut prier sans cesse:  Notre être, tel que nous sommes, se transforme. Notre esprit, d’origine divine (la vie) est un lien direct avec le ciel. Nous pouvons nous comparer avec le dauphin. Son élément, c’est la mer, c’est l’eau. L’eau est comme nos instincts et nos émotions et notre corps – c’est notre condition humaine ici-bas sur cette terre. Mais en même temps notre source de vie vient d’en-haut, du ciel, de Dieu.

Le dauphin est bien obligé de remonter régulièrement en surface pour respirer. Il a ce qu’on appelle une respiration aérienne. Notre esprit a une respiration céleste pour ainsi dire : priez sans cesse… C’est une donnée bien biblique, chers frères et sœurs, ce matin Jasmine nous a lu ces versets extraits de l’évangile de Jean, là où Jésus a dit à ses disciples : « demeurez en moi et je demeurerai en vous. Le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même, sans rester attaché au cep … ».

La foi chrétienne n’est pas trop compliquée. Tout simplement : faites confiance que Dieu est le Dieu de la paix. Priez sans cesse, pour que cette conviction soit bien ancrée dans notre cœur. Pensez au dauphin, à sa respiration aérienne … Restez ainsi attachés à lui – ce sera alors comme une infusion. C’est tout …

Puis Dieu nous donne de ce qu’Il est, c’est-à-dire la PAIX. C’est Lui qui nous rendra intègres, tout notre être sera de plus en plus en équilibre, notre identité est stable et établie.

Puis finalement, troisième point pour être en paix en soi, pour avoir la paix en soi, pour faire paix en soi – Nous aurons une confiance pure et simple pour se trouver dans la présence de  Jésus-Christ. Ce jour va venir …

Quelles furent les premières paroles qu’adressait Jésus, après sa résurrection, aux disciples ? Il a même répété cette salutation ! – sjaloom lakhem. – paix pour vous ! Apparemment c’est très fondamental pour ne pas dire essentiel dans la foi chrétienne. Si Dieu est avant tout le Dieu de la paix, Jésus est avant tout celui qui nous dit tous : sjaloom lakhem, paix pour vous. Si jamais Jésus est vraiment, est réellement ressuscité, un jour ou l’autre, sinon après notre mort, nous serons un jour pleinement dans sa présence – de celui qui nous dira alors : ma sjeloomkha – quoi ta paix ? Alors, notre texte biblique d’aujourd’hui nous promet que nous n’aurons pas peur comme l’avaient les disciples à l’époque. Le texte biblique nous promet même que nous serions irréprochables, non blâmables, puisque la paix de Dieu a déjà rempli notre cœur et notre vie …

Je termine :

les toutes dernières paroles de chaque service religieux célébré dans le monde entier consistent en quatre petites phrases. C’est la bénédiction que vous pouvez lire dans votre livret liturgique : Alors le pasteur dit : recevons la bénédiction de la part de Dieu.

Dieu vous bénit et vous garde   – ce qui veut dire : * Dieu ne veut que votre bien. À sa manière Il vous accompagne, Il vous soutient. Il est là–vous n’êtes pas seul

Il vous accorde sa grâce    – ce qui veut dire : * Dieu vous aime sans aucune condition préalable. Son amour pour vous est un fait accompli. Même la mort n’a plus le dernier mot …

Il tourne sa face vers vous – ce qui veut dire : * Il se focalise spécifiquement sur vous, sur chacun de nous, par amour. Il vous suit et vous regarde attentivement comme les parents observent leurs enfants quand ils jouent dehors.

ET PUIS, ces toutes dernières paroles archi-importantes : Il vous donne la paix ….  Sjaloom lakhem –

AMEN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *